Fondation de Saint-Brieuc

     Selon Jules Lamare, le chanoine Ruffelet, et beaucoup d'autres érudits locaux,

     Saint-Brieuc fut fondé par le moine Brioc, selon la légende aux alentours de 480.

     Brioc remonta le Gouët (à l'époque la rivière du sang) avec des moines. Il fonde un premier monastère sur une colline (très certainement sur l'emplacement actuel du Tertre Nôtre-Dame) celui-ci est symbolisé par l'actuelle fontaine Saint-Brieuc située rue Ruffelet.